AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 STROKE

Aller en bas 
AuteurMessage
Zombified

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 01/12/2017
Age : 21

MessageSujet: STROKE    Mar 12 Déc - 1:47

12/07/2017
Boston, NJ, USA.
PINKIE SANCHEZ VS. JIMMY HAVOC FOR THE DOOM FTW CHAMPIONSHIP

Welcome to Boston, Massachusetts ! Le show s'ouvre avec l'arrivée de Rob Van Dam qui ne laisse pas le temps à Zombie, l'owner de la fédération, le temps de repartir. Rob Van Dam arrive avec un joint au bec et dit qu'il a des choses à dire, des choses importantes et que Rob Zombie ferait mieux de l'écouter. Il ne vient pas parler de la pluie et du beau temps, de l'énième échec de Paul Heyman en tant qu'owner d'une fédération, non, il vient parler de ce qui l'a le plus rendu fou, la victoire de Jimmy Havoc à Public Execution. Van Dam poursuit, disant que seulement lui et Havoc auraient du être dans ce match. Callihan, Dickinson, Takahashi l'ont juste fatigué et c'est uniquement pour ça qu'il a perdu. Il en profite pour rappeler que le meilleur match de l'Evil Within Tour était sans doute le sien très loin devant celui de Jimmy Havoc et a des années lumières de ceux des trois autres. RVD demande un shot. Rob Zombie se contente de lui dire qu'il tombe bien, un mec le cherche depuis quelques semaines. Zombie s'en va et c'est Joey Janela qui arrive. Ce dernier reçoit une grosse pop et dit que RVD l'a dit, leur match a été le meilleur de la tournée, mais pourquoi ? Pas car RVD a prouvé qu'il était encore capable de lever un genou sans péter la rotule, non, mais car le BAD BOY était dans ce match. Janela dit qu'il veut sa revanche, RVD l'a arnaqué, il veut donc pouvoir se venger. Janela s'approche du ring, RVD l'arrête et lui dit qu'il n'est pas question qu'ils se battent. RVD dit qu'il n'a pas signé pour affronter la bleusaille. La seule raison pour laquelle il a affronté Janela, c'était car il s'agissait d'un main event et rien d'autres. Il n'est pas question qu'il affronte en midcard, un mec qu'il a déjà battu. RVD poursuit en disant qu'en plus de ça, Janela a perdu au dernier show contre un mec avec la shape d'un enfant. Le Whole F'n Show est formel, le Bad Boy ne mérite pas de l'affronter. Janela grimpe dans le ring, RVD s'en va sous une massive heat. Janela aura beau l'inviter à revenir, RVD repart.

----------

Jonathan Gresham effectue son entrée sous les huées, il grimpe dans le ring et fait quelques taunts aux fans, il prend la parole et rappelle rapidement sa participation prochaine au Johnny Saint Invitational de la Modern American Strong Style. Il est coupé par Hiromu Takahashi qui débarque sous une bonne pop. Il fait en sorte que Daryl salue les fans. Takahashi va déposer son ami sur la table des commentateurs et rentre dans le ring.

SINGLE MATCH
HIROMU TAKAHASHI VS. JONATHAN GRESHAM

Le match est intéressant, dès le début, Takahashi tente de déstabiliser Gresham avec du mind game, il tente de rentrer dans la tête de The Octopus avec ses mimiques et quelques attitudes malsaines. Jonathan Gresham fait en sorte de ne pas se laisser avoir et outwrestle Takahashi. Ce dernier est en difficulté, Gresham le bloque dans des prises et passe d'une prise à une autre dès qu'il sent que le Japonais est sur le point de se dégager de la première. Les transitions sont très propres, l'ancien CZW Heavyweight Champion effectue un travail très propre. Malheureusement, Takahashi renverse systématiquement la vapeur de la même manière, en prenant des risques. Lorsque Gresham descend du ring, Takahashi grimpe vite sur la troisième corde et vient son suicide senton hors du ring. Lorsque Gresham grimpe sur la troisième corde, Takahashi revient vite avec son avalanche wheelbarrow. Lorsque The Octopus est sur l'apron, Takahashi porte sa sunset flip powerbomb à l'extérieur du ring ! Cette sunset flip powerbomb, véritable game changer de Takahashi, lui permet de remettre Gresham dans le ring et de le finir avec la Time Bomb.

Hiromu Takahashi célèbre sa victoire sous une bonne pop. Gargiulo et House mettent en avant l'handicap qu'il a eu durant le Splatterhouse Match, en effet, la présence de la cage faisait qu'il ne pouvait porter sa sunset flip powerbomb que dans le cas où la porte de la cage était ouverte et où quelqu'un se situait à cet endroit là, sur l'apron. Gargiulo se demande même quelle performance Takahashi aurait pu sortir s'il n'y avait pas eu la cage. Le Japonais va chercher Daryl et repart.

----------

Elias Samson arrive vers le ring, mais il marche péniblement. Il grimpe dans le ring et sous les huées, demande qui veut marcher avec lui. La foule le hue, Elias leur dit d'aller se faire foutre et commence à jouer, des jets de projectiles ont lieu. Samson perd patience et sort du ring, il va hors du ring, devant le premier rang et fait passer un fan (kayfabe fan) par dessus la barricade. Il ne le ramène pas dans le ring, non, à la place, il le beatdown bien salement hors du ring. Samson tire le t-shirt du mec en le malmenant, il lui met plusieurs coup de poings et de pieds. Le côté très réaliste du beatdown fait choper à Samson une heat monstrueuse. Il se relève et fait peur à un autre fan avant de repartir, mais au bout de quelques mètres, il se rend compte qu'il a oublié sa guitare. Il va la chercher et repart, il parle à moitié dans le micro et dit aux fans qu'il les emmerde.

----------

Curt Hawkins arrive vers le ring, serein comme jamais, prêt à en découdre. The Badass grimpe dans le ring et attend un adversaire. Oh myyyyyyy ! C'est SHLAK ! Ce dernier arrive rapidement en riant comme un taré, il tape dans les mains des fans qui l'acclament. Hawkins prend peur et roule hors du ring. Le Jersey's Strangler prend le micro, il demande à Hawkins s'il est une fagget. La foule lance le chant "fagget", Hawkins s'énerve et rentre dans le ring. SHLAK propose un truc à Hawkins, survivre 5 minutes ! Hawkins accepte !

5 MINUTE SURVIVAL
CURT HAWKINS VS. SHLAK

Dès le début du match, Hawkins fonce sur SHLAK qui l'accueille avec un lariat ! Hawkins roule hors du ring, reprenant son souffle auprès des fans. SHLAK vient le chercher et enlève un matelas de protection pour lui porter un bodyslam sur le béton. Il balance Hawkins dans le ring. Il prend son temps, Hawkins est déjà HS et il reste encore 2 minutes 30 de match. Hawkins se relève, SHLAK fait le signe de la fin pour le D.D. (over the shoulder reverse piledriver) mais Hawkins roule vite hors du ring. Il dit à Drake Younger qu'il abandonne le match, ce dernier arrête le match.

SHLAK célèbre sa victoire tandis que Curt Hawkins repart en titubant, il en vient même à s'écrouler. Une musique se fait entendre, celle de Penelope Ford ! Elle reste loin du ring et demande à SHLAK pourquoi il a autant massacré La Tornada, cette dernière aurait pu terminer paralysée à vie. SHLAK prend la parole et se contente de dire qu'il n'a rien contre elle, il a juste fait son job. Après tout, s'ils sont ici, c'est pour se détruire ! Il fait signe à Penelope Ford de se ramener dans le ring, tenir les 2 minutes 30 qu'Hawkins n'a pas réussi à faire. Penelope Ford dit qu'elle ne s'est pas préparée pour combattre ce soir mais qu'elle compte bien faire regretter à SHLAK ce qu'il a fiat. Elle repart tandis que SHLAK célèbre avec des fans.

----------

Larry Legend est sur le ring, micro en main pour communiquer sur l'état de santé de La Tornada. Elle aurait en effet subi une très lourde blessure au cou et pourrait même ne jamais remonter sur un ring. L'annonceur conclut en disant que la DOOM soutient et soutiendra la jeune femme durant toute la durée de son rétablissement. Il encourage les fans à lui souhaiter un bon rétablissement. Les fans chantent donc quelques chants.

----------

Buddy Murphy et Ace Romero effectuent leur entrée sous une bonne pop, ils sont introduits comme étant "The BCC". Les deux jeunes hommes s'échauffent et prennent le micro, ils rappellent leur belle victoire sur la Classic Connection en trois contre deux. Buddy Murphy assure qu'ils comptent continuer à progresser, ils aiment bien travailler ensemble et ont le sentiment de pouvoir faire quelque chose de bien, ici, à la DOOM. Ace Romero prend la parole, il chauffe un peu la foule, disant que le BCC va maintenant l'emporter ! Leurs adversaires du soir sont les Ugly Ducklings qui reçoivent une grosse heat.

TAG TEAM MATCH
LANCE LUDE & ROB KILLJOY VS. THE BCC

Les Ugly Ducklings ont l'avantage du nombre, en dehors du ring, Corino tente de distraire un maximum les BCC. Ace Romero décide de prendre le match en main, il se débrouille bien avec sa puissance. Murphy quitte le ring et porter un snap DDT à Corino hors du ring. Le match se poursuit, Acey Baby porte un black hole slam sur Lude, mais Killjoy brise le pinfall. Le match se poursuit, les Ugly Ducklings effectuent des tag rapides et se concentrent sur les jambes de Romero. Ce dernier est mit en difficulté, il parvient finalement à faire un hot tag à Buddy Murphy qui reprend le contrôle du match. Il porte son running brainbuster à Killjoy ! Il se relève aussitôt, il se prépare, Whale Hunt, Corino monte sur l'apron, grosse droite de Murphy ! Il se retourne, coup de pied dans l'entrejambe de la part de Killjoy ! Ca sonne la DQ !

Les Ugly Ducklings continuent leur attaque vicieuse. Mais la caméra filme trois personnes arriver depuis la place, c'est OI4K ! Ils sautent par dessus les barrières de sécurité et grimpent dans le ring ! Callihan et les frères Crist repoussent les vilains petits canards qui battent en retraite. Mais wait ! Triple suicide dive d'OI4K ! Ca se bat hors du ring ! Le combat continue et les six mecs se foutent sur la gueule jusqu'à la place ! Ils disparaissent de notre champ de vision, toujours en se battant. Pendant ce temps, dans le ring, Murphy et Romero sont déçus. Murphy dit à Younger que ce n'était pas grave, il n'était pas obligé de déclarer la DQ. Ce dernier dit que ce sont les règles. Murphy et Romero repartent finalement en tapant dans quelques mains.

----------

La Team Pazuzu débarque sur le ring, ils vont être interviewés par Zahra Schreiber. Chris Dickinson rit, disant que son objectif n'est pas de gagner une ceinture ou quoi que ce soit, non, son but est de rentrer dans la tête des gens. Et c'est ce qu'il a fait, les autres participants du match se souviendront du match, ils se souviendront toute leur vie de ses coups et de sa rage. Leurs corps et leurs esprits sont marqués et ce pour le restant de leurs jours ! Dickinson affirme qu'il a fait son job, il ne regrette rien car il sait une chose, il a fait germer la graine de la peur dans le cerveau de ses adversaires. Il dit que cette même peur pourrait d'ailleurs bien faire perdre Jimmy Havoc dans le main event de la soirée ! Mike Draztik et Angel Ortiz prennent le micro, ils disent qu'ils accompagneront Pinkie Sanchez mais qu'ils ne resteront pas en ringside, car ils sont tous des mecs, des vrais et ils ont pour objectif de le montrer chaque fois qu'ils montent sur le ring, ils ne comptent donc pas désavantager Jimmy Havoc, ils ne sont pas des fiottes. Jaka conclut, il dit qu'il a servi de sparring partner à Pinkie Sanchez et il peut l'affirmer, ce dernier est chaud comme jamais, Havoc n'a qu'à bien se tenir. Jaka rappelle aussi l'énorme performance de Pinkie dans leur match contre la Colony. D'ailleurs où sont ces gars maintenant ? Au chômage ! Dickinson conclut en souhaitant bonne chance au Presidente, à son ami.

----------

Sheamus effectue son entrée sous une bonne pop et tape dans les mains des fans présents. Il rentre dans le ring et va dans un coin, il s'installe et s'échauffe. Un gong se fait entendre, il s'agit de Nick Gage ! Ce dernier arrive, l'air déterminé. Il grimpe dans le ring et vient coller son front à celui de Sheamus.

SINGLE MATCH
NICK GAGE VS. SHEAMUS

Dès le début, le ton est donné, les deux hommes échangent des droites plus que violentes, il n'est pas question qu'ils se fassent le moindre cadeau. Gage est toujours très borderline et manque souvent de se faire disqualifier. Sheamus ne se fait néanmoins pas dépasser, il rend chacun des coups de Gage, on assiste à une vraie bagarre. Nick Gage n'est pas là pour effectuer un travail intelligent, il n'a pas de stratégie, il est simplement là pour péter la gueule de Sheamus. Ce dernier encaisse bien et fait en plus de ça preuve de plus d'ingéniosité que son adversaire. Le Celtic Warrior s'en prend aux jambes de son adversaire et porte à de multiples reprise un knee breaker. Nick Gage en grand taré qu'il est, ignore la douleur et en demande toujours plus à son adversaire ! Les deux hommes se donnent maintenant des claques pour se provoquer. Ils deviennent dingues et échangent des coups, Drake Younger peine à les séparer, ils n'écoutent plus rien et se battent comme jamais mais Drake Younger ne sonne pas la DQ. Le match se poursuit, Chokebreaker de Gage ! Non Sheamus passe dans son dos, Polish Hammer dans la nuque ! Gage titube un peu, il se retourne et se jette sur Sheamus qui lui porte un flapjack, non Gage le repousse et lui met un doigt dans l'oeil sans faire exprès. Drake Younger s'interpose aussitôt entre Gage et Sheamus, il regarde si l'Irlandais n'est pas blessée. Gage est fou de rage et veut continuer à se battre, il s'approche, Sheamus pousse Younger, Brogue Kick ! Il se tient toujours l'oeil mais recouvre Gage ! Un, deux, trois !

Sheamus célèbre sa victoire et roule hors du ring, toujours en se tenant l'oeil. Gage se relèvera finalement une bonne minute plus tard, fou de rage, affirmant s'être fait arnaquer par Sheamus. Il roule hors du ring et fonce vers les coulisses, très remonté.

----------

Une voix se fait entendre, elle semble venir de partout, c'est celle de Blackheart Lio Rush. Ce dernier dit qu'il a vaincu Joey Janela, une nouvelle fois, à Public Execution. Il poursuit en disant qu'il ne cesse de gagner en puissance, jour après jour son pouvoir grandit. Il sent toujours plus de pouvoir l'envahir, il se sent en mesure de pouvoir vaincre n'importe qui. Il finit en se comparant à un dieu, une force omnisciente et invincible qui a le pouvoir de juger tout le monde.

----------

Une courte promo est diffusée, on y voit Pinkie Sanchez et Jimmy Havoc parler chacun leur tour, les deux sont chauds comme jamais, surtout Pinkie Sanchez qui explique que c'est enfin pour lui, l'heure de briller.

----------

La Team Pazuzu débarque, Dickinson et Jaka encouragent leurs potes Draztik et Ortiz. Ils grimpent dans le ring et saluent Larry Legend qui les introduit avec le sourire. Ils sont néanmoins coupés par les BroMans, ces derniers arrivent avec des serviettes et des lunettes de soleil. Ils expliquent qu'ils prenaient le soleil à la plage quand ils ont apprit qu'ils avaient un match contre ces guignols d'EYFBO. Les BroMans sont clairs, ils vont en finir vite, car ils ont donné rendez vous à des hot chicks.

TAG TEAM MATCH
EYFBO VS. THE BROMANS

Entertain your fuckin ball off sont en feu ce soir, ils ont largement le dessus sur leurs adversaires. Le schéma du match est assez classique, les membres de la Team Pazuzu ont largement l'avantage et en profitent pour faire un peu le show. Les BroMans enchaînent les tags très rapidement dès qu'ils arrivent à prendre rapidement l'avantage. Mais c'est toujours de très courte durée. La foule s'enflamme lorsque le Funky Monkey, Angel Ortiz rentre dans le ring et fait quelques mouvements de danse. Mike Draztik revient avec un yakuza kick sur Godderz qui roule hors du ring. Les latinos enchaînent aussitôt avec le combo blockbuster/sitdown powerbomb pour remporter cette victoire assez facilement.

EYFBO célèbrent leur victoire avec leurs compères. Jaka et Dicky font le ménage en balançant les BroMans hors du ring. La Team Pazuzu repart en tapant dans des mains sous une bonne pop.

----------

Au dessus de la rampe d'entrée aménagée pour le show, un écran est présent, ce dernier s'allume et on voit Zahra Schreiber. La jeune femme marche et fait la promotion de la Faneuil Hall Marketplace de Boston, mettant en avant l'activité de ce coin. Un homme débarque et vient la couper, c'est Jonathan Gresham et il ne semble pas content du tout. The Octopus dit que l'on se fout de savoir que l'on peut trouver à Boston. Gresham rappelle qu'en début de show, il a montré que dans le ring, il est un meilleur lutteur qu'Hiromu Takahashi, sa technique ayant ridiculisé le Japonais. Zahra Schreiber, agacée de s'être faite couper, rappelle à Gresham qu'il a perdu. Gresham commence à hausser le ton, il dit que Takahashi a eu de la chance et c'est pourquoi il demande sa revanche ! Il repart aussitôt après avoir fait tomber le micro plutôt que de le rendre à la jeune intervieweuse.

----------

Main event time ! Eric Gargiulo et John House vendent le match, El Presidente contre le DOOM FTW Champion, Jimmy Havoc ! Evidemment, le titre est en jeu. Les commentateurs rappellent la nature complètement imprévisible du challenger qui peut capitaliser sur n'importe quelle erreur de son adversaire. Ils n'oublient tout de même pas de rappeler que Jimmy Havoc est un véritable suicidaire et qu'il est prêt à TOUT pour remporter ses matchs, il ignore complètement le danger qu'il peut prendre. Cette musique se fait entendre, la foule donne de la voix. Pinkie Sanchez est donc le premier à débarquer. El Presidente est accompagné des autres membres de la Team Pazuzu, tous ensemble, ils grimpent dans le ring et attendent le champion. I Hope You Suffer d'AFI se fait maintenant entendre. Le DOOM FTW Champion débarque sous une grosse pop, il grimpe dans le ring et vient lever son titre juste devant Pinkie Sanchez qui est pourtant entouré du reste de la Team Pazuzu. Dickinson, Jaka, Ortiz et Draztik quittent le ring. Larry Legend introduit les deux participants et laisse à Drake Younger le soin de lever la ceinture. Le match va commencer !

DOOM FTW CHAMPIONSHIP
PINKIE SANCHEZ VS. JIMMY HAVOC (c)

La cloche sonne, Havoc et Sanchez se font face. Le champion tend son majeur juste devant le visage du Sexual Spider Monkey. Ce dernier reste impassible mais attrape rapidement le doigt d'Havoc pour le mordre ! Havoc recule dans les cordes, Sanchez fonce sur lui avec un lariat si brutal que les deux hommes passent par dessus la troisième corde pour finir hors du ring ! La Team Pazuzu encourage Pinkie qui vient de prendre l'avantage grâce à ce début de match on ne peut plus réussi. Le match est intéressant, en effet, il a beau avoir les règles d'un single match classique, ça ne change rien, Sanchez et Havoc savent que c'est en étant les plus extrêmes possibles qu'ils infligeront le plus de dégâts à leurs adversaires. Ils se fichent de se blesser, c'est ainsi que Sanchez porte un springboard crossbody à Havoc directement hors du ring. Ce dernier se venge bien vite avec un gutbuster sur la barrière de sécurité. Le match se calme un peu après quelques minutes bien violentes. Havoc prend le dessus, il cogne plus fort et prend le dessus. Mais Pinkie parvient à ne pas se laisser faire, il parvient à sortir des offensives surprenantes comme un rolling thunder kick ou un palm trust à la Justin Thunder Liger. Havoc vient néanmoins le surprendre et lui porte un backdrop driver dévastateur sur l'apron ! Pinkie s'écroule hors du ring ! Havoc va le chercher lentement, il est fatigué, il le ramène dans le ring et le recouvre. Un, deux, dégagement, Pinkie a eu le temps de récupérer, c'est une chance pour lui. Havoc continue de marteler Sanchez de coups, mais la combativité de ce dernier est incroyable, elle force carrément le respect, on sent que Sanchez veut toucher à ce titre ! Il se relève malgré de nombreux coups de genoux et de pieds en pleine face qui finissent rapidement par lui ouvrir la lèvre. Havoc commence à sous estimer son adversaire, il prend son temps entre chaque attaque pour récupérer, grossière erreur ! Pinkie le surprend avec un hip toss suivi d'un leg drop. Il grimpe sur la troisième corde, moonsault diving foot stomp ! Ca touche ! Un, deux, dégagement ! Pinkie est fou furieux, il pensait avoir le match en main. Il se relève et enchaîne une sorte de V-Trigger avec ses fesses sur un Havoc qui semble groggy. Pinkie le relève, c'est parti, Ass Driver ! Non, Havoc le bascule avec un sunset flip ! Un, Sanchez se dégage, mais Havoc lui attrape aussitôt le bras et le tire vers lui en se relevant, ACID RAINMAKER ! Un, deux, trois !

Jimmy Havoc conserve le titre, la foule est en feu, cet Acid Rainmaker sorti de nulle part vient de laisser tout le monde sur le cul, notamment John House et Eric Gargiulo qui ont du mal à redescendre tant cette fin de match a été intense. Pinkie Sanchez roule hors du ring et est aidé par Jaka et les autres qui lui mettent une serviette sur la tête tout en le félicitant pour sa grosse performance. Ils repartent tandis que dans le ring, Jimmy Havoc prend le micro. Il dit qu'il a une annonce à passer. Son titre, il l'a gagné dans la souffrance, la transpiration et le sang. Son titre est le titre le plus durement gagné de sa carrière. Son titre est plus précieux que sa propre vie, c'est pourquoi lorsqu'il combat, il n'a aucune retenue, il se fout de ce qui peut lui arriver. Il invite les plus forts enfoirés de la terre à venir l'affronter pour tenter de remporter son titre. Il n'est pas Keith Lee, il n'est pas le visage d'une fédération qui mourra demain, il ne propose pas des matchs qui n'auront jamais lieu, non. Car il sera là, demain, après demain, dans une semaine, dans un mois, dans un an, pour toujours, ici à la DOOM avec son DOOM FTW Championship autour des hanches ! Havoc tend son majeur à la caméra et lève le titre avec l'autre main sous une énorme pop, le show se termine ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
STROKE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breaking news Dany Tousen fe STROKE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Universe 5 :: FEDERATIONS :: DOOM-
Sauter vers: